Léa Bismuth

curator | critique d'art

---------------



IMAGES DISSUASIVES — SAMUEL GRATACAP


TEMPLE, PARIS




12 SEPTEMBRE — 3 OCTOBRE 2015


L’action se passe lors d’une seule et unique nuit, en Libye, à Tripoli. Entre Minuit et 3 heures du matin. Il fait froid. Il a plu et la nuit est tombée vite. Je suis depuis quelques jours dans un hôtel. Un peu désoeuvré. Un hôtel pour les journalistes, comme on dit ici. J’attends.
Ce scénario est une reprise subjective et omnisciente des événements de cette nuit-là, d’après mémoire, et nécessairement reconstruits pour créer ce qui pourrait bien devenir une fiction, l’écriture d’une histoire qui n’a jamais eu lieu…
Mais, que se passerait-t-il si, précisément, il ne s’y passait rien ?

— Léa Bismuth – Pas même une errance / Bribes pour le scénario d’une exposition