Léa Bismuth

curator | critique d'art

---------------



Deux Voyageurs arrivèrent dans ces lieux

Man Ray et Nous


Galerie Eva Meyer, Paris




18 SEPTEMBRE - 1ER DECEMBRE 2018


Michel Aubry, Stéphane Bérard, Léa Bismuth, Nicolas Boulard, Séverine Hubard, Man Ray, Emmanuel Loi, Pierre Weiss


Deux Voyageurs arrivèrent dans ces lieux.
Man Ray et Nous.
Un Château et des fenêtres ouvertes.
Des lignes se tissent.
Entre secrets et hasard.
Hautes fréquences et intensités salvatrices.
Des objets de nos affections.
Quelques invitations au présent, et certaines minutes vécues.


Le titre de cette exposition m’a été donné par Man Ray. Par son film : Les Mystères du Château de Dé. Sans doute recouvre-t-il d’autres réalités. Des champs, des étendues, des voyages au long cours, de brèves escapades, des traversées dans le temps, et des nuits sans sommeil. L’écriture de ce texte n’est pas un scénario, comme je l’avais d’abord conçu. Je voulais écrire le scénario d’une prise d’exposition, comme on parle d’instructions pour une prise d’armes. Ce n’est pas le lieu précis pour cela, pas le terme le plus juste, pas la cause la plus simple à honorer. Et pourtant : le scénario reste là, souterrainement, comme celui d’un film imaginé à rebours de ce qui a été vécu, ou anticipant sur des désirs enfouis. Plusieurs fils ici ; et lorsque plusieurs fils s’assemblent, cela forme un écheveau, c’est-à-dire une forme qui a un corps, presque une respiration, une motricité, un langage, et une densité. Et donc, nous parlerons d’une forme qui se trouve en possibilité de produire un quelconque appel d’air.

Extrait du livre Deux Voyageurs arrivèrent dans ces lieux accompagnant l'exposition